mardi 12 février

LA NATURE

Aux champs Victor Hugo Je me penche attendri sur les bois et les eaux,Rêveur, grand-père aussi des fleurs et des oiseaux ; J’ai la pitié sacrée et profonde des choses ;J’empêche les enfants de maltraiter les roses ;Je dis : N’effarez point la plante et l’animal ;Riez sans faire peur, jouez sans faire mal.Jeanne et Georges, fronts purs, prunelles éblouies,Rayonnent au milieu des fleurs épanouies ;J’erre, sans le troubler, dans tout ce paradis ;Je les entends chanter, je songe, et je me disQu’ils... [Lire la suite]
Posté par Josiane64 à 19:22 - Commentaires [15] - Permalien [#]

vendredi 08 février

LE JOUR SE LEVE

Paul VERLAINE1844 - 1896 Le soleil du matin doucement chauffe et dore Le soleil du matin doucement chauffe et doreLes seigles et les blés tout humides encore,Et l'azur a gardé sa fraîcheur de la nuit.L'on sort sans autre but que de sortir ; on suit,Le long de la rivière aux vagues herbes jaunes,Un chemin de gazon que bordent de vieux aunes.L'air est vif. Par moment un oiseau vole avecQuelque fruit de la haie ou quelque paille au bec,Et son reflet dans l'eau survit à son passage.C'est tout.Mais le songeur aime ce paysageDont la... [Lire la suite]
Posté par Josiane64 à 15:03 - Commentaires [12] - Permalien [#]
mercredi 06 février

LA NATURE

À Aurore La nature est tout ce qu’on voit,Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit,Tout ce que l’on sent en soi-même. Elle est belle pour qui la voit,Elle est bonne à celui qui l’aime,Elle est juste quand on y croitEt qu’on la respecte en soi-même. Regarde le ciel, il te voit,Embrasse la terre, elle t’aime.La vérité c’est ce qu’on croitEn la nature c’est toi-même. George Sand            
Posté par Josiane64 à 13:40 - Commentaires [12] - Permalien [#]
samedi 02 février

LA TEMPËTE

Pendant la tempête La barque est petite et la mer immense ;La vague nous jette au ciel en courroux,Le ciel nous renvoie au flot en démence :Près du mât rompu prions à genoux ! De nous à la tombe, il n’est qu’une planche.Peut-être ce soir, dans un lit amer,Sous un froid linceul fait d’écume blanche,Irons-nous dormir, veillés par l’éclair ! Fleur du paradis, sainte Notre-Dame,Si bonne aux marins en péril de mort,Apaise le vent, fais taire la lame,Et pousse du doigt notre esquif au port. Nous te donnerons, si... [Lire la suite]
Posté par Josiane64 à 10:03 - Commentaires [15] - Permalien [#]