Dans la montagne vierge

 

Les herbes et les fleurs, ne m’abandonne pas,

Leur odeur suit le vent

 

Les chevreaux jouent de leur jeunesse,

Un aigle fait le point dans le ciel sans secrets.

 

Le soleil est vivant, ses pieds sont sur la terre,

Ses couleurs font les joues rougissantes d’amour,

Et la lumière humaine se dilate d’aise.

AU SOMMET DE LA RHUNE 

L’homme en grandeur au cœur d’un monde impérissable

Inscrit son ombre au ciel et son feu sur la terre.

 

(Paul Éluard)

 

 

30102015-30102015-EO5A3218

30102015-30102015-EO5A3218(3)

30102015-30102015-EO5A3219(1)

30102015-30102015-EO5A3220

 

 

30102015-30102015-EO5A3221

30102015-30102015-EO5A3225

30102015-30102015-EO5A3226

 

Ces photos ont été prises au mois d'octobre 2016