Le vieux quartier

Nombre de citadins se sont émus d’apprendre
Qu’allait être détruit et réhabilité
Le pôle industriel que l’on peut voir s’étendre
Par derrière la gare et ses commodités.

C’est un secteur désert formant un paysage
De voies ferrées rouillées, de poutres en jonchets,
De silos décrépits, d’entrepôts d’un autre age,
Mais qui possède aux yeux de certains du cachet.

Des hectares nombreux de terres maraîchères
Ont été sacrifiées lors de sa création,
De vertes étendues qui devaient être chères
Aux nostalgiques de cette génération.

Est-ce que dans cent ans, quand on voudra détruire
Le complexe futur en verre et en acier,
Des voix s’élèveront, faisant clamer leur ire
Afin de protéger le site disgracié ?

Sans aucun doute tant nous sommes opiniâtres
A nous lier aux lieux qui nous ont vus grandir
Et puisque ce décor servira de théâtre
Aux jeux et à la vie d’amants en devenir.

 

Renaud BOSC

 

 

04052017-_O5A1412

04052017-_O5A1413

04052017-_O5A1415

 

04052017-_O5A1416

04052017-_O5A1419

04052017-_O5A1421